En 100 mots | Critiques d'albums succinctes, pour les pressés

Un point de vue, en une centaine de mots.

Gary Clark Jr. : Bright Lights EP

with one comment

“Le Sauveur du Blues” vient du Texas et il connaît ses classiques. Il est noir, enfin.

review gary clark jr bright lights EPGary Clark Jr. n’est pas nouveau. “The Bright Lights EP” n’a d’ailleurs qu’un morceau (l’excellent ‘When My Train Pulls In’) qui ne figure par sur son premier album, sorti en 2010. les autres sont des remasters ou des versions lives. Cependant, ces quatre pistes relèvent du trésor, créé par un Bluesman texan de 27 ans, un black du 21ème siècle dont la meilleure amie est une guitare. Ce n’est pas non plus une pale imitation bornée de John Lee Hooker, et Clark emprunte à des influences telles que Marvin Gaye, Hendrix ou même dans le coté pop du blues à la Mayer : c’est vraiment captivant, et comme il le chante sur ‘Bright Lights’, vous vous souviendrez de son nom…

Advertisements

Written by Benoit Rajalu

août 13, 2011 à 20:36

Publié dans Critiques

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Benoit Rajalu

    août 13, 2011 at 21:02


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :