En 100 mots | Critiques d'albums succinctes, pour les pressés

Un point de vue, en une centaine de mots.

The Horrors : Skying

with one comment

Coqueluche outre Manche, la sensation post-punk est de retour. Maintenant version disco.

critique the horrors skyingThe Horrors reçoivent tant d’attention presque luxurieuse de la presse britannique que ce doit être gênant. C’est pourtant leur fardeau depuis 2009 et l’album “Primary Colours” qui les a révélé être des musiciens cultivés et astucieux. “Skying” s’inspire du même post-punk sombre et complexe – les guitares restent noisy (hypnotisantes sur ‘Endless Blue’) et avancent même vers le shoegazing, mais il y a moins de “sombre” et plus de disco-pop. Imaginez que Primal Scream rencontre MBV. Ou Joy Division rencontre Pulp. Vous êtes dans le plus étrange des clubs, on y joue ‘Moving Further Away’, et vous aimez peut-être ça.

Publicités

Written by Benoit Rajalu

août 2, 2011 à 11:31

Publié dans Critiques

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Benoit Rajalu

    août 2, 2011 at 11:55


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :