En 100 mots | Critiques d'albums succinctes, pour les pressés

Un point de vue, en une centaine de mots.

Archive for novembre 16th, 2011

Florence + The Machine : « Ceremonials »

leave a comment »

Variété, qualité et même quantité : la pop éclairée de Florence + The Machine revient.

Critique Florence and The Machine ceremonialsIl n’y a aucun mal à aimer les albums de 20 pistes pleins de pop diva et d’un goût pour la grandiloquence. En sachant cela, vous n’aurez aucune honte à apprécier ce “Ceremonials”. Il est certes long, et pourtant l’album n’ennuie pas : ce qui le fait fonctionner n’est pas juste le large registre vocal de Florence, c’est le sens aïgu du dynamisme et de la variation que le groupe utilise à chaque chanson. On trouve l’esprit d’Aretha Franklin sur ‘Lover To Lover’ et, la piste suivante, nous sommes plongés dans une vision d’Arcade Fire à un autre niveau sur ‘No Light, No Light’. Malgré quelques moments de creux ici et là, l’expérience générale est en effet captivante.

Publicités

Written by Benoit Rajalu

novembre 16, 2011 at 10:27

Publié dans Critiques

%d blogueurs aiment cette page :